218 avant JC, Tarragone devient un port romain avec l’arrivée du Général romain Scipion l’Africain, héro de la deuxième guerre punique.

La ville prendra un nom romain "Tarraco" qui sera la capitale d'une immense province romaine l'Hispanie Citérieure qui deviendra la Tarraconaise.
A son apogée la province Tarraconaise (Hispania Tarraconensis) comprend le nord et l'est de l'Espagne, soit l'Aragon, la Catalogne, et les Asturies.
Par la suite la province sera découpée en trois pour améliorer son administration. La province Tarraconaise correspondra à la Catalogne et l’Aragon de nous jours.

Photo Taragone Evolution du territoire de la province Tarraconaise.

En 408 après JC, l’invasion des Vandales, des Suèves et des Alains bouleverse la péninsule ibérique et seule la Tarraconaise reste un réduit romain.

La fin de Tarraco la romaine sera en 464 après JC lors de l'invasion des Wisigoths mené par son roi Théodoric II, qui venait de prendre Narbonne.

Soit 682 années d'opulence romaine !

"Tarraco" fut prospère grâce l'exportation de blé, de vin, d’huile d’olive et à l’étain activement exploité dans les Asturies. En effet Ostie, le port le plus proche de Rome, était à quatre jours de mer de « Tarraco » qui fut la ville romaine la plus importante d'Espagne.

La ville fut également la résidence des empereur Auguste et Hadrien, ainsi que de Servius Sulpicius Galba peu connu comme empereur. Celui-ci après avoir été gouverneur de la province Tarraconaise, organisa la révolte qui devait abattre Néron et en prenant sa place. Galba devint le premier empereur nommé ailleurs qu'à Rome.

Ce petit rappel de l’histoire nous permet de mieux comprendre le patrimoine archéologique romain de Tarragone classé au patrimoine mondial de l'UNESCO : murailles romaines, temple antique, 2 forums, amphithéâtre, cirque, aqueduc, nécropole, et bien sur ses mosaïques.

Au Musée National Archéologique nous retrouvons la majorité des mosaïques romaine.
Des salles, des escaliers, des étages remplis des mosaïques découvertes de très grandes valeurs.

Nous retiendrons la méduse, le tapis de la faune marine ou la mosaïque des poissons, et des visages réalisés avec une extrême finesse. Par exemple Mnémosine :

Mnémosine en mosaique Mnémosyne Déesse de la Mémoire. Mosaïque réalisé avec des tesselles de 3 milimètre de coté.

Autre personnage d'une grande finesse Euterpe qui était la muse qui présidait à la musique. Euterpe en mosaïque Remarqué la couronne d'Euterpe qui est en pâte de verre bleu.

La méthode de restauration ou de mise en valeur avec de la peinture est fort intéressante quand ce ne sont que des restes de mosaïques comme cette forme géométrique.
restauration en peinture de mosaïque géométrique romaine

Mais dans le cas de l'œuvre sublime de la mosaïque des poissons la restauration en grès de cérame fait mauvais effet. restauration en grés de la mosaïque des poissons

Voici une belle torsade remarqué au dernier étage avec les sculptures. stage de mosaique romaine exercice Un détail à réaliser pour le prochain stage de mosaïque romaine avec un enchevêtrement de cordon, voici un bel exercice !

urne funéraire antique du musée de tarragone Cette urne funéraire tout en verre nous montre la remarquable maîtrise de la fabrication du verre par les romains. Ce qui nous laissons imaginer que les romains pouvaient réaliser pour fabriquer des tesselles en verre de différentes couleurs.

La basilique de sant Fructuos comporte aussi une mosaïque géométrique. Mais vu le prix de l'entré hors de question de payer si chère pour une seul mosaïque. Alors que le Musée National Archéologique ne coûte que 2 euros et contient les plus belles mosaïque de la région.